Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

LIBREVILLE - Le Gabon, pays-hôte, la Côte d'Ivoire, tenant du titre, et l'Algérie, l'un des favoris pour le sacre final, ont été les grosses déceptions de la phase de groupes de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de 2017 de football qui s’est achevée mercredi soir sur la qualification de l’Egypte pour les quarts de finale (28 et 29 janvier).

Ce premier tour de la CAN-2017 ne restera pas un bon souvenir pour le Gabon. Même si la manière dont il organise ce tournoi donne satisfaction, le pays-hôte a vécu un début de compétition décevant.

La faute, notamment, à des stades loin d’être pleins (surtout à Franceville et à Oyem) et à des pelouses pas toujours dignes d’un grand tournoi de football.

Selon les observateurs, ceci explique peut-être que les matches ont été moins attrayants et surtout moins intenses qu’il y a deux ans, en Guinée équatoriale.

Avec 52 réalisations, il y a pourtant eu plus de buts inscrits qu’après le premier tour de la CAN-2015 (45 buts) et que celui de la CAN-2013 (49 buts).

Si satisfactions il y a à avoir au sujet de ce premier tour, elles concernent plutôt les surprises qui l’ont émaillé.

A commencer par l’élimination de l’équipe du Gabon (dans la poule A), éjectée de sa CAN-2017 après trois matches nuls. Une sélection-hôte n’avait en effet plus été éliminée dès la phase de groupes depuis la contre-performance de la Tunisie en 1994.

Un tenant du titre et un favori au tapis

La ''sortie de route'' prématurée d’un champion d’Afrique est davantage monnaie courante. C’est ce qui est arrivé à la Côte d’Ivoire, vainqueur de la CAN-2015. Cette élimination des ''Eléphants'' est un mini-séisme dans le monde du foot africain. Les Ivoiriens restaient en effet sur six participations consécutives aux quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations.

La déroute de l’équipe d’Algérie, dans le groupe B, est, elle, un choc pour les supporters algériens, avant tout. Ceux-ci voyaient leurs protégés comme les grands favoris de cette CAN-2017, les ''Fennecs'' ayant affiché beaucoup de promesses lors de la Coupe du monde 2014.

L’Algérie est donc la seule des quatre équipes arabes en lice à ne pas avoir franchi le cap, la Tunisie (groupe B), le Maroc (groupe C) et l’Egypte (groupe D) ayant atteint le deuxième tour de cette CAN-2017.

Avec six buts marqués, les Tunisiens ont la meilleure attaque de ce début de tournoi, à égalité avec les Sénégalais et les Congolais. Les ''Lions'', dans une moindre mesure les ''Léopards'' de RDC, qui ont proposé le football le plus agréable de ce premier tour de la CAN gabonaise.APS

{jcomments on}