Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

PARIS - Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Issa Hayatou a souhaité que le continent africain puisse bénéficier de l'élargissement, à 48 sélections, des participants à la Coupe du Monde à partir de l'édition 2026.

Dans une déclaration à RFI, Hayatou a indiqué que l’Afrique espère avoir 9,5 à 10 places grâce à la nouvelle formule du Mondial, votée à l’unanimité mardi à Zurich (Suisse) par le Conseil de la Fédération internationale de football (FIFA).

"Même sans le passage du nombre de participants de 32 à 48, il était envisagé que le continent bénéficie d’une place supplémentaire", selon le président de la CAF.

Avec la formule du Mondial à 32 équipes en vigueur depuis 1998, l’Afrique compte 5 représentants.

Les modalités de répartition des 16 places supplémentaires devraient être arrêtées lors du prochain congrès de la FIFA, en mai prochain.

Le Conseil de la FIFA a voté à l'unanimité de ses 33 membres le passage de 32 à 48 participants pour les prochaines phases finales du Mondial, à partir de 2026.

Les 48 participants seront répartis dans 16 groupes de 3 équipes, les 2 premiers de chaque groupe accédant au tour suivant.

Voulue et défendue depuis sa nomination par le nouveau président de l'instance, Gianni Infantino, cette réforme vise à augmenter l'exposition du tournoi, à générer des revenus supplémentaires et à offrir plus de places à des zones géographiques sous-représentées dans cette compétition.

Créée en 1928, la Coupe du Monde de football comptait 13 participants à l'origine, pour sa première édition en 1930. Le nombre de participants est par la suite passé à 16 en 1934, puis à 24 équipes en 1982, avant de se fixer à 32 nations depuis 1998.APS

{jcomments on}